La banque qui s’est trouvée au coeur de la crise des sub-primes a contribué à l’époque à participer à l’érosion de 10 000 milliards de dollars sur les marchés actions dans le monde.

Les spéculations diverses en général et celles des sub-primes, en particulier, génèrent des risques abyssaux et contribuent à impacter gravement certaines stabilités économiques et financières.

Lehman Brothers a perdu les 46 milliards de sa valeur boursière et ce sont les 25 000 salariés qui ont payé la note en perdant leur emploi.