Selon l’étude annuelle réalisé par le cabinet OC&C, Grand Frais grimpe sur la première marche du podium, gagnant six positions. Le grand perdant s’appelle Amazon, qui dégringole à la douzième place.

L’année 2017 avait déjà donné l’alerte. Amazon, enseigne préférée des Français, pendant quatre ans (2012, 2013, 2015 et 2016), était tombée en disgrâce. Las, cette fois, ça y est, le pure-player, accusé de tous les maux par les distributeurs « traditionnels » tombe à la douzième place et disparaît du top dix. David de Matteis, associé chez OC&C, a sa petite explication. « Nous utilisons toujours la même méthodologie, sauf que nous avons décidé de creuser sur un nouveau ratio, la prime émotionnelle, le côté affectif qui lie les Français aux enseignes de distribution. Et cette part émotionnelle est en baisse chez Amazon, dont la cote de confiance se détériore fortement. L’entreprise souffre de son image sociale ». Mais attention, le roi n’est pas mort. « Ils sont en train de réagir, poursuit David de Matteis. Amazon ouvre des magasins, à Chicago, à Portland, investit dans le physique… ».

Ces enseignes du milieu qui souffrent

Dans l’alimentaire, le classement montre une polarisation entre les enseignes qui parient sur la qualité et les autres. Grand Frais sort grand gagnant, en progressant de six places, suivi de Picard, toujours bien placé, et de…Biocoop, qui fait son entrée au classement. Pour poursuivre sur l’émotionnel, ces dernières jouent fortement dans ce registre. Quant à Auchan, Carrefour, Casino, toutes ces enseignes dites du milieu, elles se trouvent reléguées en bas du tableau.