La start-up Nos expérimente actuellement sont système d’encaissement mobile dans trois magasins Sephora et dans un Carrefour City. Cet outil permet aux clients de zapper le passage traditionnel en caisse.

On sent une certaine effervescence autour de l’encaissement mobile et les distributeurs mènent des tests pour créer les bons parcours clients. Chez Sephora, cela vient de commencer dans trois magasins sur Paris (La Canopée, 16e et 17e). L’enseigne travaille avec la start-up Neos qui a éprouvé son système à la Grande Epicerie en début d’année.

Rappelons que l’avantage de l’encaissement mobile est de déporter la caisse sur le mobile du client. Ce dernier se charge ainsi de scanner lui-même son produit et de régler ses achats par carte bancaire. La fin du parcours client peut varier d’une enseigne à l’autre mais il y a souvent un rapide contrôle par le personnel du magasin ou les vigiles. Et d’après les tests menés chez certains distributeurs, cette étape rassure également les consommateurs qui prouvent ainsi qu’ils ont payé.

Neos a également signé avec Carrefour City pour une expérimentation dans le magasin de la rue Beaubourg et Bio’C’bon avenue des Ternes. L’objectif là aussi consiste à zapper la caisse et surtout à mieux gérer les petits paniers et l’affluence entre midi et deux.